La culture du cacao dans les exploitations agricoles Cantagalo

La meilleure récolte des exploitations agricoles Cantagalo fut en 1994/1995, quand la production a atteint 1930 tonnes, équivalentes à 128681 arrobes. Il est important de souligner que les exploitations agricoles Cantagalo ont gagné, plus d'une fois, le prix du " Cacaoculteur de l'Année " accordé par la CEPLAC (Commission Exécutive du Plan des Plantation de Cacaoyers). Au long des années 80 et jusqu'au milieu des années 90, trois exploitations agricoles (Cantagalo, Angola et Altamira) ont dépassé, de manière presque constante, une productivité moyenne de 100 arrobes à l´hectare

Les Objectifs Actuels

La récolte actuelle a une production estimée à 1.350 tonnes (90 000 arrobes), ce qui veut dire qu´on atteint la productivité moyenne de 63 arrobes à l´hectare, grâce au travail d´une équipe bien instruite et très motivée. Dans les cinq prochaines années on atteindra la productivité de 80 arrobes à l´hectare; cela signifie que notre production sera d´environ 2145 tonnes (143000 arrobes).

Notre objectif est d´atteindre, dans sept ans, une production de 100 arrobes à l´hectare, avec une production totale de presque 2670 tonnes, équivalentes à 178 mille arrobes.

En dépassant les adversités

Au milieu des années 90, la maladie du "balai de sorcière", provoquée par le champignon "Crinipellis perniciosa", est apparue dans l´État de Bahia, où elle a trouvé des conditions climatiques idéales pour son expansion, en provoquant une chute brutale de la production de cacao dans l´État.

Notre production a manifesté une chute vertigineuse, son pire moment étant pendant la récolte de 2000/2001, quand notre production ne fut que de 19171 arrobes, un peu plus de 14% des récoltes antérieures.

Mais on n´est pas resté bras croisés. À partir de 1997 on a commencé le processus de sélection des plantes résistantes au champignon et qui montraient une bonne productivité. À première vue, ces plantes ont été identifiées avec une relative facilité. Comme la maladie du "balai de sorcière" sévissait violemment la majorité des plantes, il était facile de distinguer entre les plantes infectées, avec des feuilles marron, et les plantes saines, avec des feuilles vertes, ayant une production normale.

On a sélectionné, alors, dans toutes nos exploitations agricoles, plus de 800 plantes originelles et on a commencé, en 1998, un travail de greffage avec ces plantes sélectionnées par M. Luís Roberto Martins (Ph.D en amélioration génétique) et par l'ingénieur agronome M. Antonio Magno de TECNOVA (Technologie d´entreprise SC Ltda), société spécialisée dans le greffage des cacaoyers. Ce méticuleux travail de recherche et d'analyse (in loco et en laboratoire), développé par nous et par les techniciens engagés, a résulté dans une sélection rigoureuse des plantes originelles quant à la tolérance aux maladies et aux pestes, à la qualité des fruits, à l'épaisseur du péricarpe, au nombre des fèves, au poids des fèves (et aussi au port), à la productivité de la plante et à son degré d'adaptation aux divers microclimats de la région.

Au long des dix dernières années, en améliorant de plus en plus notre processus de sélection, on a sélectionné pour propagation environ vingt variétés propres, dont dix vont être mises en évidence non seulement pour être plus tolérantes à la maladie du " balai de sorcière ", mais aussi à cause de leur productivité élevée. Certaines sont aujourd'hui productrices de ce qu´on appelle " cacao fin", fait prouvé dans des expériments qu´on a déjà exécutés.

© 2017 Agrícola Cantagalo

Top